Marinette Ndomè Dikoum, la veuve noire

Une histoire qui a profondément marqué les Camerounais d’une certaine génération et a ébranlé les valeurs. Les générations actuelles ignorent ce qui s’est passé à Yaoundé, la capitale camerounaise dans la nuit du 29 janvier 1983.
En effet, l’affaire « Dikoum » a profondément ébranlé la société Camerounaise durant la décennie 80.
Monsieur Vincent Dikoum Minyem était cadre de banque de la Cambank et son épouse Marinette Dikoum Ndomè née Dinde était diplômée de sociologie, professeur de lycée. Le couple avait 3 enfants en bas âge.
Ils habitaient une somptueuse villa au lieu-dit Carrefour des carreaux à Yaoundé. La vie de famille idéale.
Rien à priori ne laissait présager l’orage dans le ciel de cette famille apparemment heureuse. Certains calmes cachent souvent des souffrances enfouies et indicibles.
L’horreur va frapper à la porte et assombrir le ciel de cette petite famille Joviale.
Marinette va faire assassiner son époux pour filer le parfait amour avec son amant.
Pour la toute première depuis plus de 35 ans, je vais vous raconter en vidéo de manière détaillée cette affaire.

YouTube player
Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!