Quand Ali Bongo voulait devenir une star de Funk

Quand Ali Bongo voulait devenir une star de Funk
Son unique album, il l’avait enregistré avec les musiciens de James Brown.
L’album « A Brand New Man » est enregistré en 1977. Caprice de fils de Président de la République, les guitares basses , les batteries, les cuivres sont réalisés par les musiciens qui accompagnent la star américaine James Brown, parmi lesquels Fred Wesley.
L’enfant du Président Gabonais a carrément fait appel au manager de la légende James Brown pour l’occasion.
À cette époque, bien que déjà converti à l’islam, l’actuel Président du Gabon, signe l’opus du nom Alain Bongo, reprenant son prénom de naissance.
Il se livrera en spectacle à Abidjan en Côte d’Ivoire avec l’orchestre de James Brown. Une autre caprice à lui concédé par l’ami de son père : Le Tonton Houphouët Boigny. Selon les déclarations de l’époque , ce petit caprice aurait coûté la bagatelle somme de 2 million de dollars.
Finalement, n’ayant pas suffisamment de talent et d’abnégation, Ali Bongo va laisser tomber la musique pour rentrer contrôler les affaires de l’État aux côtés de son père qui voyait déjà en lui son futur successeur à la tête de l’État.


Arol KETCH – 28.04.2021
Rat des archives

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!