Tentative de Coup d’État de Skhirat : Tuer le roi à tout prix


10 juillet 1971, le roi organise une somptueuse réception dans le palais royal situé dans la petite localité de Skhirat à l’occasion de son 42e anniversaire. La résidence en bord de mer accueille pour l’occasion un millier d’hôtes venus du monde entier, répartis entre les différents pavillons et les tentes caïdales. Hassan II a mis les petits plats dans les grands : parties de golf, banquets de chef, couscous, tajine ; il ne lésine pas sur les moyens. Tout est réuni pour faire plaisir à ses prestigieux hôtes triés sur le volet.
14 h 08, deux colonnes de cadets de l’École militaire des sous- officiers d’Ahermoumou commandées par quelques dizaines d’officiers font irruption en plein déjeuner et ouvrent le feu sur l’assistance. C’est un carnage. On compte une centaine de tués et environ 200 blessés parmi les invités du roi.
Hassan II aura la vie sauve en se cachant plusieurs heures dans un « dressing-room » jouxtant la salle du trône et protégé par sa garde personnelle. Cette tentative de Coup d’État fut menée par le général Mohamed Medbouh et le lieutenant-colonel M’hamed Ababou, chargés d’investir avec leurs troupes le palais et de s’emparer des points stratégiques de Rabat, ainsi que le colonel Chelouati proche du général Oufkir.
Chelouati avait pour mission de rallier l’ensemble de l’armée, de contrôler le pays et de coordonner l’intervention tout comme les communiqués à la radio. Au milieu de l’après-midi, la radio nationale interrompt ses programmes habituels pour diffuser de la musique militaire. A 18h15, un révolutionnaire prend la parole à la radio et lance « le roi est mort ! Vive la République ! ».
Stupeur générale dans les rues ! L’attaque contre Hassan II a été conduite et supervisée par le lieutenant-colonel M’hamed Ababou et Mohamed Medbouh, de la maison militaire du roi, celui-ci faisait une partie du golf avec le souverain le matin même. Un flash del’agence officielle annonce que le roi est bien vivant. Les troupes loyalistes organisent la riposte et les putschistes sont défaits.
Souhaitez-vous savoir le sort qui fut réservé aux putschistes ?
Souhaitez-vous découvrir l’Histoire des putschs salvateurs en Afrique ?
Alors lisez le livre : « LES COUPS D’ETAT SALVATEURS EN AFRIQUE »
Le livre est disponible en ligne, il est entre vos mains !
Cliquez sur les liens ci-dessous et servez-vous
ttps://amzn.to/33Zpgfe
https://urlz.fr/aRtH
Contact : leseditionsdumuntu@gmail.com
Arol KETCH – 04.06.2020
Fourmi magnan égarée

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!