Le Faux Docteur Romand : Menteur et assassin

Je vais vous raconter l’un des plus gros mensonges de l’Histoire judiciaire. Un cas unique de mythomanie criminelle qui a bouleversé tous les experts-psychiatres qui se sont penché sur ce cas.
Le 11 janvier 1993, un incendie se déclenche à 4 heures dans une maison dans l’Ain en France. Les secours accourent et vont découvrir l’horreur : une femme et ses deux enfants, morts. Seul le mari est survivant. Le Dr Jean-Claude Romand. Les pompiers le retrouvent inconscient. Il est emmené entre la vie et la mort, à l’hôpital. On veut alors prévenir ses parents dans le Jura, et on découvre avec stupeur, que ses parents aussi, sont morts. Même le chien n’a pas été épargnés. Ils ont été abattus à coup de 22LR, tout comme d’ailleurs les 2 enfants (une fille Caroline, 7 ans, et un garçon, Antoine, 5 ans).
Les premières enquêtes montrent que l’incendie du domicile du Dr Romand n’était pas accidentel. C’est un incendie volontaire. On retrouve des bidons d’essence ayant servi pour brûler la maison.
Mais que s’est-il passé ? On se retourne alors vers le seul survivant de cette affaire pour en apprendre plus. Il finit par passer aux aveux. C’est lui, l’auteur de ce massacre de masse. Oui ! il a tué sa femme, ses enfants, ses parents et même le chien. Il va même essayer de tuer sa maîtresse mais celle-ci va le supplier de lui laisser en vie. Elle lui lâche : « STP pense à mes enfants ».
Après son forfait, il asperge d’essence la maison, avale des barbituriques et déclenche l’incendie.
Mais qu’est-ce qui s’est passé pour que ce père de famille adorable et sans histoires en arrive là ? D’autant plus que Jean-Claude Romand est un chrétien pratiquant.


Le mobile de ces crimes est surprenant. Il a assassiné sa famille parce qu’ils étaient prêts à découvrir un gros mensonge qu’il a caché depuis 20 ans.
En effet, il a fait croire, pendant près de 20 ans, à sa famille, sa maitresse et à ses proches qu’il était médecin chercheur à l’OMS, l’organisation mondiale de la santé dont le siège est à Genève alors qu’il avait arrêté ses études de médecine en seconde année. Après avoir échoué à ses examens de deuxième année de médecine, il arrête ses études mais prétend avoir décroché son diplôme. En lisant des ouvrages spécialisés, il parvient à duper son entourage et même des amis médecins.
Chaque matin pendant toutes ces années, il sortait comme s’il allait au travail alors qu’il allait trainer avec sa maitresse, flâner dans les bibliothèques ou vadrouiller en voyage. Pendant tout ce temps, il a vécu des sommes d’argent escroquées à son entourage. Il est allé jusqu’à vendre à prix d’or à sa propre famille de faux médicaments contre le cancer. Il va escroquer près de 3 millions d’euros à sa maitresse, ses beaux-parents et ses proches.
Ses ressources s’étaient progressivement épuisées, il était endetté jusqu’au cou et sa famille était sur le point de découvrir la vérité. Acculé, pris à son propre piège, il décide de passer à l’acte et assassine toute sa famille.
Jean-Claude Romand est condamné en 1996 à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans. Le jour de son procès, on lui demande pourquoi il a aussi tué le chien de la famille. Il répond : « J’ai tué le chien pour que ma fille qui l’aimait beaucoup le retrouve au paradis ».
Détenue modèle, en 2019 la cour d’appel de Bourges a décidé de lui accorder sa libération conditionnelle. Pendant les deux prochaines années Jean-Claude Romand sera placé sous surveillance électronique, puis soumis pendant dix années encore à un contrôle judiciaire. Il devrait demeurer dans un couvent, au sein d’une communauté religieuse et il aura l’interdiction d’entrer en contact avec les proches de ses victimes. Théoriquement, le faux docteur Roman est libre après avoir assassiné toute sa famille. Il n’a jamais manifesté le moindre remord.
Jean-Claude Romand, le faux médecin condamné à perpétuité pour avoir tué son épouse, ses deux enfants et ses parents, est officiellement sorti de prison en Juin 2019 après 26 ans de détention.
Arol KETCH – 07.10.2020
Fourmi Magnan égarée

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!