Thomas Sankara – « L’Homme intègre » (1949-1987)


21/12/1949 – 21/12/2021: Thomas Sankara aurait eu 72 ans aujourd’hui
« Tuez Sankara ! Des milliers de Sankara naîtront ! »


Thomas Sankara Il est incontestablement l’une des plus grandes figures africaines du XXème siècle. Thomas Isidore Noel Sankara est né le 21 décembre 1949 à Yoko en Haute Volta (Actuel Burkina Faso). Il entre au Prytanée militaire du Kadiogo (PMK) de Ouagadougou à partir de la classe de seconde. Nanti de son bac, il suit une formation d’officier à l’académie militaire de Madagascar où il assiste à la révolution qui plaça l’armée au pouvoir en 1972.
De retour en Haute Volta, il s’affaire à organiser autour de lui les jeunes officiers formés à l’étranger et un peu excédés par les pratiques de leurs supérieurs. En 1976, il obtient la création du centre national d’entrainement commando de Pô dont il prend la tête. C’est au cours de cette même année qu’il se lie d’amitié avec Blaise Compaoré lors d’un stage au Maroc. En septembre 1981, il devient secrétaire d’Etat à l’information dans le gouvernement du Colonel Saya Zerbo. Mais démissionne le 21 avril 1982, en déclarant publiquement : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple et cherchent à leur imposer le silence ! ».


Le 07 novembre 1982, un nouveau coup d’Etat place au pouvoir le médecin militaire Jean-Baptiste Ouédraogo. Des tractations internes au sein de l’armée aboutissent à la nomination de Thomas Sankara comme premier ministre en Janvier 1983. Sur ordre de Guy Penne, conseiller de François Mitterand, il est limogé et mis aux arrêts le 17 mai 1983. D’importantes manifestations populaires éclatent à Ouagadougou réclamant la libération de Thomas Sankara.
Sous la pression du peuple, le régime militaire est contraint de le libérer et le place en résidence surveillée. Le 4 août 1983, un Coup d’Etat place Sankara à la tête de la Haute Volta. Il rebaptise son pays « Burkina Faso » ce qui signifie « Le pays des hommes intègres ». C’est alors qu’il gagne le surnom de « L’homme intègre ».
A trente-trois ans, il est le président le plus jeune de la planète. La Haute Volta est avec le Malawi, le pays le plus pauvre du monde. Il est aussitôt surnommé le « président des pauvres »64. Il avait comme autre surnom « Tom Sank » et « Gringo ». Le surnom « Tom Sank » est un diminutif de son patronyme. Peu à peu, ses rapports avec son meilleur ami Blaise Compaoré deviennent tendus.


Sankara est assassiné le 15 octobre 1987 lors d’un coup d’Etat organisé par Blaise Compaoré. Il a reçu à titre post mortem le surnom de « Che Africain » en raison de ses idées révolutionnaires, anti-impérialistes et altermondialistes. Figure emblématique du courage, du panafricanisme, de la lutte contre le néocolonialisme, de l’anti-impérialiste, de l’indépendance économique et politique de l’Afrique, de l’émancipation de la femme, Thomas Sankara est aujourd’hui devenu un modèle pour une bonne partie de la jeunesse africaine. « On peut tuer un homme mais pas des idées », aimait-il lui-même à répéter.
Arol KETCH

Opep de l’Histoire

Rat des archives

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!