Jean Paul Getty, le milliardaire avare

Né le 15 décembre 1892, Jean Paul Getty est un industriel américain multi milliardaire,   fondateur de  la Getty Oil Company et le J. Paul Getty Trust.

Jean Paul a étudié à University of Southern California, à Berkeley. Puis à Université d’Oxford d’où, il sort nanti d’un diplôme d’économie et de sciences politiques.

Son père George Franklin Getty est un homme riche qui a fait fortune dans le pétrole aux États Unis. En 1916, Jean Paul réalise son premier million quand son père et lui fondent la Getty Oil Company. Il travaille au sein de l’entreprise familiale qu’il contribue à développer et devient milliardaire. Homme d’affaires rude et ambitieux, il  possède sa propre compagnie et  fait forer ses premiers puits, ce qui lui vaut le surnom d’« Oklahoma crude »  littéralement la « brute d’Oklahoma ». Cependant, les relations avec ses parents ne sont pas reluisantes , ceux ci n’apprécient pas son style de vie. A la mort de son père,  celui-ci le déshérite et lui cède juste un tiers des parts de l’entreprise mais Jean Paul Getty finit par gérer la holding familiale. 

Jean Paul n’a désormais qu’une idée en tête ; se faire le maximum d’argent. Il signe de nombreux contrats juteux pour exploiter les champs pétrolifères en Arabie Saoudite. Il apprend même l’arabe pour mieux gérer ses affaires au Moyen Orient.

Il flaire les bons coups et devient très vite l’homme le plus riche des États Unis et est parmi les hommes les plus riches du monde .

Getty est aussi un avide collectionneur d’œuvres d’art et d’antiquités mais il est surtout tristement célèbre pour son avarice, illustrée  notamment lors des négociations sur la rançon concernant le kidnapping de son petit-fils.

Jean-Paul Getty était tellement radin qu’il avait refusé de payer la rançon de son petit-fils. 

En effet, en 1973, son petit-fils John Paul Getty III est kidnappé en Italie par des ravisseurs qui réclament 17 millions de dollars. Le milliardaire Getty refuse dans un premier temps de payer la rançon, jugeant que cela risquerait d’inciter des malfaiteurs à enlever ses autres descendants : “J’ai 14 autres petits enfants. Imaginez, si je devais payer une rançon de 17 millions de dollars à chaque fois”, a- t-il clamé. Perdant patience, les ravisseurs coupent l’ oreille de son petit-fils. Confrontés à la radinerie et à l’avarice du milliardaire, le ravisseurs décident d’abaisser la rançon à 3, 2 millions de dollars. Jean-Paul Getty accepte finalement de donner 2,2 millions de dollars  car c’est le montant maximal qu’il peut faire déduire de ses impôts. Il donne le reste de la rançon sous forme d’un prêt remboursable par son fils et son petit-fils avec 4 % d’intérêts. Quand l’adolescent traumatisé est relâché, il appelle son grand-père pour le remercier ; mais le vieil homme refuse de lui parler ; il lui en veut de s’être mis dans cette situation et  de lui avoir coûté autant d’argent.

Cette scène a  inspiré le film «  Tout l’argent du monde », un thriller dramatique américain réalisé par Ridley Scott et sorti en 2017.

Au fur et à mesure qu’il devenait riche, Jean Paul Getty devenait aussi pingre. Il avait peur qu’on lui prenne son argent à tel point qu’il va s’éloigner de sa famille.

Il ne s’intéressait à aucun de ses enfants ; il n’en parlait jamais avec fierté. Il s’est marié 5 fois mais alors qu’il est riche comme crésus, il ne versera à ses ex-femmes qu’une maigre pension alimentaire. 

Alors que son plus jeune fils est atteint d’une tumeur au cerveau, Jean Paul Getty reproche à son épouse le montant des frais médicaux qu’il trouve très élevés.  L’avare va même refuser d’offrir des cadeaux à son fils en fin de vie. Il ne vint jamais lui rendre visite, et téléphone aux médecins pour se plaindre de la cherté des factures.

Totalement absent, il ne fait pas d’apparition à l’enterrement de son propre fils. Son indifférence générale envers sa famille a conduit sa femme à demander le divorce.

La seule chose qui l’intéresse c’est son argent et la manière qu’il peut le gagner et le dépenser égoïstement.

Même le salaire de son gardien est fixé par le nombre de fois qu’il ouvre et referme le portail dans le mois.

Lorsque Jean Paul Getty reçoit une lettre, il écrit sa réponse dans la marge et renvoie le message dans son enveloppe d’origine.

Il meurt le 6 juin 1976 à l’âge de 83 ans dans son château anglais . Il ne laisse presque rien à sa famille. Notons que la famille avait quand même des parts dans son entreprise. 

Il préfère laisser sa fortune ( 2 milliards) à un musée qu’il a fait ériger à Malibu sans l’avoir visité.

Il a laissé en héritage personnel de 500 dollars à l’un de ses fils. A son petit-fils qui avait été enlevé,  il ne lui a rien laissé du tout .

Jean Paul Getty est le propriétaire de Getty images ; une agence d’images, d’archives photographiques digitalisée.

Il laisse le souvenir d’un homme avare, méchant et extrêmement égoïste.

Arol KETCH – 31.05.2022

Rat des archives

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!