Théoneste Bagosora, « Le colonel de l’apocalypse »


Il y a 27 ans le génocide Rwandais. Près d’un million de morts en l’espace de quelques mois ; le génocide le plus rapide du 20 ième siècle.
Acteur du génocide Rwandais de 1994, le colonel Théoneste Bagosora doit son surnom de « colonel de l’apocalypse » à la situation apocalyptique qu’il a annoncé et contribué à instaurer à travers le projet programmé d’extermination des tutsis.
L’homme aurait planifié depuis 1990 ce qu’il désignait lui-même comme « l’apocalypse » à Arusha lors des vaines négociations entre le pouvoir rwandais et le Front patriotique rwandais (FPR), rébellion que dirigeait Paul Kagamé.
En effet, convaincu que l’élimination des tustis et de leurs alliés était la seule issue possible pour mettre fin à la guerre, Bagosora avait quitté la table des négociations à Arusha en affirmant qu’il allait « préparer l’apocalypse ».


Véritable hécatombe apocalyptique ! Plus d’un million de personnes ont trouvé la mort en trois mois. D’une durée de cent jours, ce fut le génocide le plus rapide de l’histoire et le plus meurtrier en termes de victimes quotidiennes.
En juillet 1994, à l’heure de la déroute, « Le colonel de l’apocalypse », directeur de cabinet au Ministère de la Défense du Rwanda fuit l’inexorable avancée du Front patriotique rwandais (FPR) de Paul Kagamé et trouve refuge au Zaïre puis au Cameroun, où il sera arrêté en mars 1996 et transféré au Tribunal pénal international pour le Rwanda à Arusha en Tanzanie.
Ironie du sort c’est à Arusha qu’il avait prononcé sa formule tristement célèbre : « préparer l’apocalypse ». Formule qui lui a valu son funeste surnom. En 2008, « Le colonel de l’apocalypse » a été condamné à la prison à vie pour « génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre ».
Arol KETCH – 08.04.2021
Fourmi Magnan égarée

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!