Quand le duo Tim & Foty se faisait plagier par l’américaine Missy Elliott

Tim and Foty, un duo masculin de choc ! Deux voix de stentor perçantes au timbre émasculé qui ont marqué la décennie 1970-1980.
Le duo est composé de deux cousins : Jean-Marie Tiam alias Tim et le regretté Maurice Fotié Kembiwo dit Foty, décédé le vendredi 11 novembre 2011 à Bafoussam des suites de maladie.
C’est incontestablement le meilleur duo de la chanson camerounaise qui présente d’ailleurs des similitudes au niveau du chant (flûté et aigu) avec le groupe Australien, « les Bee gees ».
Tim et Foty chantaient tantôt en duala, tantôt en Ghom’àla, une des langues de l’Ouest Cameroun. Notons que le père de Fotié avait épousé deux femmes duala. C’est cela qui favorisa leur maîtrise de la langue Duala au point de chanter aisément en cette langue.
Le duo Tim & Foty a révolutionné la musique camerounaise des années 1980. Ce duo de choc n’aura duré que 5 ans mais l’héritage laissé à la postérité est immense.


En 2006, Jean Marie Tiam, alias Tim du duo Tim & Foty se rend dans un studio parisien pour transformer la chanson « Douala by Night » en une chanson dans la mouvance R’nb. Arrivé en studio, il provoque l’hilarité de tout le monde.
Après avoir écouté la chanson, on l’accuse de plagiat et on lui fait comprendre que la chanson ne l’appartient pas, mais plutôt à Missy Elliott. Tim souhaite s’expliquer mais on le prend pour un menteur, un usurpateur, un torpilleur et spécialiste du plagiat.
Stupéfait et blessé dans son amour propre, il fait recours à la SACEM. Après étude, la SACEM montrera que « Douala by Night », sorti en 1978, a été plagié à 70% dans le titre « Dog in heat », du disque « So Addictive » de Missy Elliott sorti en 2002. Dans ce titre d’ailleurs, la rappeuse effectue un featuring avec les rappeurs Method Man et Red Man. Tim prend un avocat et attaque Missy Elliot en justice. La procédure se soldera par un arrangement financier à l’amiable.
Quel est votre chanson préférée de Tim ans Foty? Moi c’est Sunshine
Arol KETCH

Rat des archives

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!