Connais-tu ton beau continent ? Chapitre 3: Côte d’ivoire

D’abord protectorat français en 1843, la côte d’ivoire devient colonie française en 1893. La Côte d’ivoire acquiert son indépendance le 7 août 1960.
Ce pays a connu une multitude d’appellations au cours de son Histoire. Les différentes appellations données au pays par les européens varient en fonction de l’accueil que leur réservaient les populations locales et en fonction des produits qu’ils échangeaient avec ces dernières.
Ce territoire était divisée en deux partie : la côte de bonnes gens et la côte des males gens. La côte des bonnes gens fut ainsi nommée à cause de l’hospitalité de ses habitants et la côte des males gens fut nommée à cause de l’hostilité et la farouche résistance des peuples qui la peuplaient à la pénétration des colonisateurs.
Le pays prend le nom de « Côte d’ivoire » en référence au commerce d’ivoire qui s’effectuait dans la région. En effet, les portugais y commercèrent avec les populations locales et y achetèrent surtout de l’ivoire.


Dans les textes anciens, le nom du pays apparaît tantôt sous la forme « coste des Dents » tantôt « Coste de l’ivoire « , »Côte d’ivoire », »ivory Coast », »Littus dentium vel Eboris », etc. .
Dès 1601, le nom du pays apparaît chez le Hollandais Pieter de Marees sous la forme Coste des dens. Les hollandais iront même jusqu’à le nommer dans leur Langue, Tand Kust (côte d’ivoire). Le pays était tantôt nommé côte des dents à cause du grand nombre de dents d’Eléphants qu’on y trouvait. D’autres parties de la côte africaine ont été nommées de manière similaire : « Côte de l’Or », « Côte des Esclaves », « Côte des Graines » encore appelée « Côte de la Malaguette », ou « Côte du Poivre ».


En octobre 1985, le gouvernement ivoirien a demandé que le nom Côte d’Ivoire (sans trait d’union) soit utilisé tel quel par tous les pays, quelle que soit leur langue.
La côte d’ivoire est communément appelée la « Terre d’éburnie ». Cette appellation a été popularisée par le fantasque Kragbé Gnagbé Opadjilé, qui souleva le pays bété en 1970 et proclama la « République d’Eburnie » avant d’être abattu avec ses fidèles.


En 1970, dans le Guébié, un canton situé à l’ouest de la Côte d’Ivoire, près de la ville de Gagnoa, une révolte, en réponse à l’interdiction d’un nouveau parti politique, le PANA (Parti National Africain), a été sévèrement réprimée et a fait plusieurs morts.
Le mot « éburnie » est une corruption du radical latin eburneus, « d’ivoire » dérivé d’ebur, « ivoire », eboreus, « qui est d’ivoire ». Ce radical latin a donné naissance aux mots français Éburnéen, enne ou éburnin, ine ou éburné, e dont la signification est : Qui ressemble à de l’ivoire. Le nom « terre d’Éburnie » donné à la côte d’ivoire l’est en référence au mot ivoire qui dérive du latin eburneus. La « terre d’éburnie » est donc la « terre de l’ivoire ».


Source : Dictionnaire de l’origine des noms et surnoms des pays africains, Arol KETCHIEMEN, Editions Favre
Livre disponible en Ligne et à la librairie des peuples noirs à Yaoundé
Arol KETCH – 24.01.2022
Rat des archives

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!