Wouter Basson, l’homme qui voulait stériliser et EXTERMINER les Noirs

Secrètement dans l’histoire, on a toujours voulu exterminer les noirs et cela demeure d’actualité. Avec la croissance démographique fulgurante en Afrique, ils sont nombreux à craindre une invasion de l’Afrique et ils réfléchissent déjà aux moyens pour endiguer cela.
La stérilisation et l’extermination font partie des moyens envisageables.
S’il nous était donné de mettre un visage sur l’horreur de l’apartheid, nous aurions certainement mis celui de Wouter Basson tant cet homme incarne l’apartheid dans toutes ses dimensions : ségrégation, extermination, soutien des occidentaux, impunité.
Wouter Basson représente le pire de l’Apartheid. Dans les années 80, ce chercheur mettait au point dans ses labos des armes chimiques visant à exterminer les populations noires. Aujourd’hui, il est toujours en liberté et exerce son métier de cardiologue !
Avec la bénédiction des autorités et des services secrets, et un budget illimité, il a fabriqué des tee-shirt empoisonnés, des boissons mortelles et même un « vaccin ethnique », avec une bactérie modifiée, pour stériliser la population noire et retarder la fin de l’Apartheid.


Le Project Coast que dirigeait Wouter Basson est à l’origine de la rumeur selon laquelle l’épidémie du Sida en Afrique aurait été créée par les blancs.
Outre les maladies destinées à l’extermination de masse des populations noires, le Docteur La Mort (c’est comme cela que la presse a baptisé le docteur Wouter Basson) produisait des armes avec 24 poisons différents, pour éliminer sans aucune trace les opposants politiques à l’Apartheid.
Wouter Basson ne manquait pas d’imagination et d’ingéniosité : gèle asphyxiant, tee-shirt empoisonnés, lessives explosives, tournevis aux manches empoisonnées, boissons mortelles, bières au thallium, cigarettes et pilules au cyanure, poudres de sucre saupoudrées de bactéries de salmonelle, sous-vêtements imprégnés de produits toxiques, déodorants au venin de serpent, enveloppes piégées etc
Et lorsqu’on lui demandait pourquoi, il tenait à éliminer les noirs, il répondait : « Le jour où ma fille sera gouvernée par des Noirs, elle demandera ce que j’ai fait pour empêcher ça. Je saurai quoi répondre. »
Je reviens sur la vie et le parcours de ce sinistre personnage dans mon livre « surnoms des hommes et femmes qui ont marqué l’Histoire contemporaine de l’Afrique »Le livre est disponible sur Amazon : https://amzn.to/2QH5q56
Arol KETCH – 12.11.2021

Fourmi Magnan égaré

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!