Connais-tu ton beau continent ? Chapitre 6 : Egypte


L’Egypte était connue dans le passé sous l’appellation Kmt, Kemet, et Khamit.
Les Egyptiens nommaient leur pays Kemet (de l’ancien égyptien kmt) ce qui signifiait « terre noire » en référence au limon de couleur noire apporté par les crues du Nil après les inondations estivales. Certains rois se firent même représenter en noir afin de démontrer qu’ils étaient les garants de l’approvisionnement en nourriture du pays, qu’ils étaient les maîtres des crues du Nil.
Pour Cheikh Anta Diop, le mot « Kmt » qui veut dire noir en Egyptien ancien ne s’applique pas à la terre égyptienne en référence au limon de couleur noire apporté par les crues du Nil.


Pour lui, ce mot fait plutôt référence aux peuples de ce pays qui aurait été par le passé peuplés de noirs. L’Egypte ancienne était nègre. C’est ce qui résulte des travaux scientifiques, linguistiques, sociologiques et anthropologiques menées par le sénégalais Cheikh Anta Diop.
Cheikh Anta Diop note que la racine Kmt a proliféré dans les langues africaines et veut dire également noir en wolof et en peul. Khum veut dire « charbonné » en wolof et Khemit signifie « ce qui a charboné »en wolof. Il note aussi qu’en peul Khembou veut dire « charbon ». Selon lui, cette racine qui a proliféré dans les langues africaines est la fameuse racine « Khametique ». Khamit étant le terme par lequel les Egyptiens se désignaient et ce terme signifie « noir charbon».


Le nom Kemet, Kmt a survécu en copte sous les formes Keme et Khemi, et l’écrivain grec Plutarque, au 1er siècle de notre ère, en cite une forme hellénisée Khemia. Cette forme a servi à designer une science occulte et chimérique qui s’est constituée dans l’Egypte romaine byzantine (l’alchimie). Les Arabes l’ont reprise sous le nom d’al-kimiya et l’ont fait connaître à l’occident médiéval où on la connaît sous le nom néolatin d’alchimia. Les termes alchimie et chimie (en latin alchemia et chemia, ou alchymia et chymia) étaient strictement synonymes jusqu’à l’apparition de la chimie moderne début du XVIII e siècle.
Ainsi, le substantif Kemet et ses dérivés ont eu une longue descendance. Les mots français alchimie, chimie ou cosmétique sont des dérivés de Kemet, car l’Egypte était réputée pour ces « sciences ».


Le mot Chimie est apparu dans la langue française en 1356.C’est un mot emprunté du latin medieval chimia, tiré du grec khemeia « action de fonder du minerai ». Ecrit souvent chymie, du XVIe au XVII es d’après le grec thymeia « mélange de sucs ». A noter aussi que Kemit est peut-être originellement parent de l’hébreu biblique Cham « le noir » qui, dans la Genèse, est le nom du second fils de Noé, censé être l’ancêtre des Africains.
Source : Dictionnaire de l’origine des noms et surnoms des pays africains, Arol KETCHIEMEN, Editions Favre
Livre disponible en Ligne et à la librairie des peuples noirs à Yaoundé


Arol KETCH – 04.02.2022
Rat des archives

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!